Discussion du roman Singué Sabour: Pierre de patience (Prix Goncourt 2008). Atiq Rahimi, afghan exilé à Paris, délaisse son farsi natal pour écrire son premier roman en français. “Dans une chambre quelque part en Afghanistan ou ailleurs,” une femme veille son mari comateux, atteint d’une balle à la tête. Pendant ce long monologue, la femme “se dévoile,” révélant des vérités étonnantes sur la condition féminine, la guerre, l’Afghanistan, et surtout sur sa relation avec son mari. Le style épuré et concis de ce livre de 137 pages le rend facile à lire, mais les révélations de cette femme appellent à une analyse profonde.

Discussion menée par Dr. Kirsten Halling de Wright State University.

Titre: Singué Sabour : Pierre de patience

Année, éditeur : 2008 ; Gallimard Folio

Auteur: Atiq Rahimi

ISBN : 2070 416739 ou 978 20704 16738

Publicités